Jacques Henri Lartigue : le bourgeois photographe

0
1616

Jacques Henri Lartigue (1894 – 1986) est un photographe et peintre français fils d’une famille aisées qui a débuté en prenant en photo les diverses occupations de la famille (ben oui, quand on est né avec une cuillère en argent dans la bouche, qu’on a rien à faire et qu’on a du fric, il faut bien le claquer). Personnellement, j’aime bien le photographe mais pas le personnage.

Papa l’a initié à la photographie vers l’âge de six ans et lui a acheté son premier appareil à l’âge de huit ans. Ce n’est pas dans toutes les familles de l’époque que ça peut se passer comme ça.

Ses clichés sont un témoignage fort : Des débuts de l’aviation aux courses automobiles du début du siècle, son travail photographique ne fut découvert par le grand public que dans les années 60.

LARTIGUE_1910_Zissou_ZYX24news_24690_0Malgré tout ce qu’on peut lui reprocher, il fut témoin des prémices de l’aéronautique, il a photographié un grand nombre de prototype « d’avion » en phase de décollage à Issy entre 1908 et 1912. On garde grâce à lui des traces de beaucoup de ces essais.course-automobileCette photo est peut-être sa plus célèbre, car il a réussi à « figer la vitesse », elle a été prise appareil 9*12 à plaque de verre muni d’un obturateur à plan focal, ce qui a donné ces déformations (cliquez ici pour en savoir plus)

Plus tard, après son déménagement à Paris, il se lance dans la photographie sociale (voyez par là photographier le bois de Boulogne : la mode et non pas les protituées)

boulogne
Une dame qui a piqué la fourrure de ses chiens

boulogne2Et oui, il préfèrera photographier la bourgeoisie plutôt que les bidonvilles.

Bon, après, il passera une bonne partie de sa vie à dilapider la fortune qu’il a reçu en héritage et quand il venait à manquer, comme il était reconnu dans le monde de la peinture, il vendait un ou deux tableau histoire de renflouer les caisses. C’est pas un super exemple à suivre, mais les photographies qu’il a prises au début du siècle ont un grand intérêt esthétique mais plus encore historique.

Pour aller plus loin : http://lechouandesvilles.over-blog.com/article-mes-elegants-la-vie-merveilleuse-de-jacques-henri-lartigue-1894-1986-82437424.html

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here