Le « Château des anges », c’est une exploration qu’on a faite avec Antoine au début de l’été, le spot est assez connu et est de plus en plus à l’abandon. On aurait pu renommer le Château aux rosiers tant il y avait de rosiers non-entretenus en fleurs dans le parc.

Cela faisait un moment que je devais le faire, surtout que j’habite à quelques km du dit-château. Mes collègues m’en ont parlé depuis un moment et m’ont même raconté son histoire administrative récente.

Disclaimer

Les différentes informations que je donne ici sur le « Château des anges » sont volontairement vagues pour éviter de donner la localisation du lieu car cette bâtisse se dégrade déjà très vite et elle n’a pas besoin qu’on lui rajoute des airsofteurs ou des graffeurs : les plafonds sont étayés, les planchers vermoulus et on a vu pas mal de xylocopes ou abeilles charpentières – merci Antoine pour l’identification – dans les lieux et les environs et comme cette bestiole bouffe le bois pour y faire leur nid, on se demande s’il tiendra encore longtemps comme ça. Au rythme de sa dégradation, il ne tiendra pas plus de quelques années encore.

En plus de tout ça, on est tombés sur des pelles, des pioches, un groupe électrogène et un marteau-piqueur sous une petite chapelle qui se situe dans le parc du château. Sûrement des chasseurs de trésor en recherche à ce moment-là. Je n’ai pas eu la possibilité d’y retourner pour aller piquer le marteau-piqueur et le groupe qui m’aurait été utiles pour la rénovation de ma maison et les aurait bien fait chier !

L’histoire

On retrouve la trace de la construction de ce château à partir de la fin des années 1570 dans le but d’accueillir des religieuses et il a été modifié régulièrement au cours de son histoire notamment sous le règne de Louis XIV pour la transformer en maison d’habitation d’un Sieur local. Il fut racheter par un marquis à son retour de Guyane aux alentours de 1800 qui y est décédé à la fin des années 1830 ce qui a permis au village de se doter des dernières technologies de l’époque comme des tuiles à la place du chaume ou une maison dédiée à un instituteur. Il a appartenu par la suite à un agriculteur du village puis à sa famille jusqu’à la fin de la seconde guerre mondiale.

Pour l’histoire récente, le « Château des anges » fut une maison de convalescence à la fin de la seconde guerre mondiale pour ensuite devenir son bâtiment administratif jusqu’à la fin des années 2000 où il fut vendu à une SCI à travers un avocat pour le compte d’un connard des pays du golf. En effet, sans vouloir faire trop de généralité, ces chers messieurs plein de thunes aiment racheter le patrimoine français à coup de pétro-dollar pour se vanter d’avoir un château en France, manque de pot pour notre patrimoine, ils ne savent pas que ce genre de biens s’entretiennent afin d’éviter une ruine rapide et qu’il faut payer les impôts y afférent. C’est malheureusement ce qu’il se passe avec ce lieu.

L’exploration et les photos

Quand on est arrivés au « Château des anges » avec Antoine, je ne savais pas que c’était ce lieu-là. Je ne m’attendais pas à un lieu très prolifique vu ce que m’en avait dit mes collègues et effectivement, même si ce château est très grand, il reste une succession de salle vide et anciennement conçu pour de l’administratif. Par conséquent, quand je suis dans ce genre de lieu, j’ai plus l’impression d’être un agent immobilier qu’un photographe, il est difficile de sortir de bons clichés d’un lieu sans sujet…

On est rentré dans le spot plus que facilement malgré la lourde chaîne tenant le grand portail. Et on arrive directement devant le bâtiment.

L’extérieur

Le sous-sol

On a commencé l’exploration du bâtiment par aller dans les sous-sols, parce que j’adore les sous-sols et leurs ambiances, on a peut-être pas trouvé tous les souterrains mais je pense qu’on a fait le plus gros, on y a trouvé les chaudières qui ont l’air assez récentes avec le carnet d’entretien, elles ne le sont plus depuis le rachat du bâtiment.

Les salles vides

Beaucoup de photos de vides qui n’ont pas forcément grand chose pour elle…

Les stars du Château des anges

Mis à part l’escalier et deux salles dont la salle des anges au premier étage, on a pas grand chose à se mettre sous la dent. Voici mes photos qui sont ce qu’elles sont : mauvaises et juste là à titre d’illustration.

Les archives administratives

Vu que lorsque l’on est sur un spot avec Antoine, on aime bien faire le tour du propriétaire, on a essayé de visiter chaque salle, sous-sol et chaque recoin pour ne pas rater une miette ou un détail du lieu : le grenier regorgent de vieilles archives comptables de la maison de convalescence. J’aime la vieille paperasse, même s’il n’y avait pas grand chose d’intéressant, c’était quand même plaisant à trouver et à consulter.

En bref, on a quand même été content de la balade, même s’il n’y avait plus grand chose à voir dans ce Château des anges qui ne restera pas dans cet état longtemps avant de s’écrouler.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.