Meilleurs vœux 2017…!

0
645

Le mois de mars est… bien entamé… Certes, mais rien y’a-t-il réellement une date pour souhaiter la bonne année à quelqu’un ? Je ne pense pas.

L’hiver j’ai tendance à un peu hiberner artistiquement parlant, l’Inktober m’a clairement séché et je ne me sentais pas l’envie d’entamer de gros projets. Mais tout de même, j’ai continué à dessiner avec ma tablette, et avec mes stylos, et à faire de la photo bien entendu.

Pour ce premier digital painting, je souhaitais créer un décor de Noël, sauf que j’aime pas la neige et la grisaille, alors j’y ai donné un peu de luminosité. L’idée étant avant tout de s’entraîner avec la tablette électronique, notamment s’approprier les différents éléments. Je cache à moitié le fait que j’ai utilisé un axe de symétrie, facilitant énormément la constitution du brouillon, et du ciel. Cependant, je me suis coltiné chaque arbre un à un….

Seconde lubie, ça fait un moment que je souhaite me lancer dans une espèce de bande-dessinée, ou un truc qui y ressemble. Pour les décors j’ai toujours des idées, mais j’ai essayé de travailler sur les personnages peuplant cet hypothétique univers, étant une bille sans nom sur le sujet :

Ils sont mignons tout plein non ?

Le dessin qui va suivre ressemble à un arrière-plan windows, avec un espèce de monstre qui fait le manche, mais j’l’aime bien. C’est assez dingue le rendu que peut avoir les outils digitaux, notamment au niveau de l’aquarelle (cf. ciel).

 

J’affectionne tout particulièrement l’univers d’Hayao Miyazaki (les petits monstres que j’ai crées en sont clairement inspirés, on ne va pas se mentir), et notamment son sens du détail et de la perspective. J’ai donc tenté de me lancer dans la constitution d’une tour-ville. En ce moment l’architecture m’attire, sauf que sans pratique un paysage “urbain” devient vite incompréhensible et tortueux pour le cerveau. Il y a quelques soucis, notamment au niveau de la tour en haut à gauche, j’ai essayé de rattraper le truc mais ça pique toujours autant. Prochaine étape : rajouter des habitants. Une ville sans vie c’est comme un concombre qui fait la queue chez le boucher, ça n’a pas de sens.

 

Et pour terminer, deux petites photos, une pour le “tronche” du bonsaï et l’autre pour ma vision de l’esprit de Noël : beaucoup de couleurs pour pas grand chose, des boules hors de prix qui décorent des arbres morts, et un ennui tel qu’on se met à photographier des guirlandes pour éviter les repas pas bons et faussement festifs.

 

Je souhaite à tout le monde une année 2017 extraordinaire, pleine de joie et de bonheur. Même à toi, Michel.

Peace.

AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE