T’as fait quoi de tes dix doigts ? #2 : le tour à bois

0
1533
Détails du tour à bois
Détails du tour à bois

Cette semaine, j’ai testé une nouvelle chose bien sympathique : Le tour à bois et je vais vous expliquer les différentes péripéties qui m’ont mené à toucher à ça !

Comme à mon habitude, j’étais en train de spammer Antoine par SMS, je lui racontais ma vie, ce que j’étais en train de faire et ce que je comptais faire dans l’avenir, cette fois-ci, je cherchais sur LBC une enclume et un chalumeau afin de pouvoir commencer à forger des trucs inutiles du genre couteau et autres conneries du genre. De fil en aiguille, on discute de la fabrication des couteaux maisons et on en est venu au manche qui peut être fait de plusieurs matériaux, en ivoire (trop cher), en plastique (trop cheap) et on en a conclu qu’il fallait les faire en bois, parce que c’est le plus simple à travailler. J’ai ouvert sur mon navigateur une nouvelle page pour chercher des ciseaux à bois et je tombe sur une annonce juste à côté de chez moi pour un tour à bois à pas cher ! Ni une ni deux je contacte le vendeur en demandant sa bénédiction à Antoine (qui ne me l’a pas donné : preuve en dessous !)

Screenshot_2016-05-31-13-17-43
Conversation SMS. Le « ça » de 17h19 est l’annonce pour le tour à bois. Vous remarquerez le rapport de force en ma faveur au niveau du nombre de SMS.

Après quelques échanges par mail, le vendeur me donne rendez-vous le lendemain à son domicile pour aller le voir, je ne connaissais pas du tout la discipline et je n’en avais entendu parler que cinq minutes avant quand j’ai fait ma recherche Google sur ce que c’était, mais ça me plaisait bien de découvrir de nouveaux horizons dans les arts manuels.

Je suis allé voir le monsieur qui m’a raconté avoir fabriqué des escaliers toute sa vie et il me relate l’aventure d’un de ses amis qui s’est cassé la mâchoire en voulant commencer cette technique de sculpture sur bois : -« Donc, il a mis le morceau de bois, mais l’a mal fixé, le morceau de bois est parti comme une flèche dans sa mâchoire ». -« Et bien, dans le pire des cas, je mangerai de la soupe pendant quelque temps » lui ai-je répondu ! Il m’a quand même laissé partir avec même s’il n’avait pas l’air rassuré sur ma capacité à travailler le bois, en même temps, je lui ai clairement dit que je n’y connaissais rien !

Pour ceux qui n’y pigent rien (comme moi la semaine dernière), le tour à bois c’est un moteur qui fait tourner très vite un bout de bois dans lequel on va venir enlever des parties avec un ciseau à bois, ce qui a pour effet de faire d’arrondir à la façon Botero. Je n’ai pas fait trop de recherche sur son origine, mais il me semble avoir lu que les égyptiens durant l’Antiquité, donc, ce n’est pas tout jeune (bon, il n’y avait pas de moteur électrique mais certainement une pédale qui entrainait une courroie qui entrainait la rotation de la toupie [ndrl : bitoniau qui tourne et fait tourner la pièce de bois] afin de le faire fonctionner mais je n’aime pas pédaler !). Le mec qui est complètement taré dans la vidéo ci-dessous en construit un du début à la fin :

Voici donc ma superbe installation au fond de mon garage :

Installation de mon tour à bois
On notera la présence de pas mal de mon bordel, notamment sur la cuve à fioul à l’arrière, un agrandisseur Krokus 3 que j’ai désossé pour récupérer la colonne qui me sert à numériser mes négatifs.
Détails du tour à bois
Détails du tour à bois

Passons donc aux 4 pièces que j’ai crafté sans les casser (parce qu’il y a eu de la casse, le pin ça explose facilement…) dans l’ordre de création :

Pilon au tour à boisCeci est un pilon fait en bois de robinier, un arbre qui pousse comme du chiendent, excessivement pénible vu qu’il fait des racines et des repousses un peu de partout. Malgré ces défauts, c’est un bois agréable car il est assez dur et les fibres sont serrées. Ce fut mon premier essai, et je trouve ça assez concluant. Pour la finition, j’ai utilisé du papier de verre (du grain 80 au grain 180), je ne suis pas allé jusqu’à le cirer ou le passer au vernis, parce que je n’en ai pas. Maintenant, il faut que je fasse le bol qui va avec, parce que tout seul…

Satisfaction : 60%

Toupie 1 au tour à boisVous aurez compris que c’est une toupie, je comptais la faire pour ma fille, toujours en bois de robinier, elle fonctionne bien : elle reste en rotation environ 40 secondes avant de sombrer dans l’immobilisme mais elle est trop petite pour un enfant de moins de trois ans : elle la met dans la bouche. Finition du grain 80 au grain 180 + craie bleue !

Satisfaction : 85%

Pilon 2 au tour à boisUn autre pilon, fait dans un bois inconnu qui a une couleur jaune, c’était avant tout un test, mais ce bois a fendu au séchage, ce qui le rend inutilisable. Je pense que je vais par la suite le reprendre à la main pour en faire peut-être une statuette.

Satisfaction : 40%

Toupie 2 au tour à boisComme ma fille essayait d’avaler ma première toupie, j’ai essayé d’en fabriquer une autre histoire qu’elle ne s’étouffe pas (il faut pas oublier que c’est elle qui choisira ma maison de retraite) c’est une toupie en pin, mais celle-ci ne fonctionne pas bien, le manche est trop gros, le bois trop léger et le centre de gravité trop haut. C’est dommage, je trouvais ma pièce plutôt réussie esthétiquement parlant. Il faudra que je la retravaille.

Satisfaction : 50%

 

 

Vous avez aimé cet article ? Aidez-nous en le partageant sur les réseaux sociaux !
Article précédentT’as dessiné quoi ? #8
Prochain articleAndrew Mar : Féerie et poutrage de dragons

Photographe à mes heures perdues, j’essaie de donner le meilleur de moi-même quand j’ai trois minutes.

Je n’attends qu’une seule chose de la vie : la retraite !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here