Augustin Lesage : Jeanne d’Arc des temps modernes

0
2140

Peintre français un peu particulier mort depuis quelque temps (1876-1954), Augustin Lesage a fait comme la Communauté de l’Anneau dans les Mines de la Moria (Le Seigneur des Anneaux), il a creusé trop profond. A l’époque, il était mineur dans le Nord de la France, son apport culturel était par conséquent très limité si ce n’est inexistant. Pourtant en 1911, alors qu’il creusait, il entendit une voix lui dire « Un jour tu seras peintre. » Pensant que c’était encore René qui faisait le con, il n’y prêta pas spécialement attention. Ce fut quelques mois plus tard que les vois lui revinrent : « Aujourd’hui il n’est plus question de dessin, mais de peintures. Sois sans crainte, et suis bien nos conseils. Oui, un jour tu seras peintre et tes peintures seront soumises à la science. Tu trouveras cela ridicule dans les débuts. C’est nous qui tracerons par ta main. Ne cherche pas à comprendre. Surtout suis bien nos conseils. Tout d’abord, nous allons te donner par l’écriture le nom des pinceaux et des couleurs que tu iras chercher chez M. Poriche à Lillers. Tu iras chercher là et tu trouveras tout ce qu’il te faudra. »

Les voix, raconte-t-il, lui indiquèrent quel matériel acheter, dont une toile de 9m². Oui, alors qu’il n’avait jamais touché aucun pinceau, Lesage se mit à peindre comme s’il avait affaire à une toile minuscule, ne se rendant pas compte qu’en choisissant de peindre par une succession de détails, il mettrait un temps gigantesque avant de remplir les 9m². Et, en effet, cela lui mit une année entière. Je n’ai pas réussi à déterminer lequel de ses tableaux était le premier, mais je vous partage ce dont il était capable :

187-a-1221720101

 

2051112740_99c19fed0f_o

 

2051112750_946ae93aec_o

 

A Symbolic vision of the spiritual worlds

 

lesage3

 

lesage5

 

On raconte que pour ce dernier tableau concernant l’égypte, ll l’aurait peint avant la découverte d’un sarcophage pharaonique et que certaines fresques retrouvées dans ce tombeau ressemblent quasi à l’identique à certaines parties du tableau de Lesage.

On peut y croire, ou pas, mais faut avouer que quand même assez c’est fortiche.

xfiles-i-want-to-believe-jpg

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.