FRDPA#2 : Annexe – La marque « As de Trèfle »

0
1975

Voici une petite annexe par rapport aux produits « As de trèfle » dont je parlais dans le Faire revivre des photos argentiques #2. Ça m’a beaucoup travaillé de ne pas trouver énormément d’informations sur cette société qui paraissait tout de même conséquente. Pour en savoir un peu plus sur cette entreprise, j’ai donc acheté le livre « Memento As de trèfle édition 1932 » édité par la société As de trèfle comme son nom l’indique, ce memento est un guide qui explique la pratique de la photographie de l’époque de A à Z comme on peut encore en trouver de nos jours.

Voici une retranscription de l’avant-propos qui est plus un edito qu’autre chose mais qui a le mérite de nous apporter quelques informations sur la société ainsi que comment était perçu la photographie et son évolution à cette époque :

Jean-Baptiste Grieshaber (1833-1907) créateur de la marque As de trèfle
Jean-Baptiste Grieshaber (1833-1907) Créateur de la marque As de trèfle

« Le cinquantenaire

de la Marque « As de trèfle »

La marque As de trèfle fut créée en 1882 – il y a un demi siècle – par Jean-Baptiste Grieshaber. Cette marque, devenue célèbre et jouissant d’une universelle renommée, sert à désigner les plaques, les papiers, les produits, et, enfin, les pellicules que le père, puis le fils Grieshaber, mirent successivement, depuis cinquante ans, à la disposition du monde photographique. L’apparition des pellicules As de trèfle, en 1932, coïncide avec le cinquantenaire de la firme Grieshaber.

En 1882, la photographie était encore peu répandue et le nombre des amateurs assez limité. Les procédés au collodion venaient d’être remplacés par le gélatino-bromure ; les tirages étaient faits presque uniquement sur papier albuminé [NDLR : ce sont des papiers enduits de blanc d’œuf qui s’utilisait en noircissement direct, vous trouverez la recette en suivant ce lien]. Les papiers par développement n’étaient pas utilisés ; les petits appareils n’avaient pas encore été créés. Les amateurs méritaient vraiment les satisfactions que la photographie leur procurait ; appareils lourds et encombrants, procédés incomplets, peu faciles, souvent basés sur des méthodes empiriques. De même que pour l’utilisation des premières voitures automobiles, il y eut une période héroïque où le chauffeur ne goûtait que rarement – et au prix de quels efforts ! – les charmes d’un transport plus ou moins rapide, l’amateur photographe eut à se livrer, jadis, à des travaux compliqués, difficiles, qui lui faisaient apprécier tout le charme de la réussite lorsqu’il avait la chance d’y parvenir.

Aujourd’hui, la photographie est devenue la plus facile de toutes les grandes distractions et les appareils ont été tellement perfectionnés, les méthodes si simplifiées, que tout le monde peut obtenir de jolies images qui causent encore plus de plaisir à celui qui les a faites et qui les donne, qu’à celui qui les reçoit, les jolies épreuves qui constituent la plus précieuse collection de souvenirs…

La très grande différence entre la première usine Grieshaber et celle qui, actuellement, occupe 10.000 mètres carrés à Saint-Maur, près de Paris, est la plus belle démonstration de l’immense chemin parcouru, du succès croissant des produits As de trèfle.

Avec un matériel sans cesse perfectionné, un personnel compétent, des laboratoires de recherches confiés à des savant, un service d’essais scientifiques et pratiques, une administration et une organisation commerciales modernes, la Société As de trèfle possède tous les éléments assurant la marche ininterrompue du succès qui a couronné les efforts de son fondateur et de ses enfants. »

 Dans ce livre, on trouve également des informations sur les pellicules et plaques « As de trèfle » qui sont en cours de production, on peut constater dans le tableau récapitulatif qu’il n’y a pas nos plaques Aschrom, ce produit n’est décliné pour l’heure qu’en pellicule :

 

Page 8 et 9 du "Memento As de trèfle"
Page 8 et 9 du « Memento As de trèfle »
Page 8 et 9 du "Memento As de trèfle"
Page 10 du « Memento As de trèfle »
Page 28 et 29 du "Memento As de trèfle"
Page 28 et 29 du « Memento As de trèfle »
Page 30 et 31 du "Memento As de trèfle"
Page 30 et 31 du « Memento As de trèfle »
Page 30 et 31 du "Memento As de trèfle"
Page 32 et 33 du « Memento As de trèfle »
Page 34 et 35 du "Memento As de trèfle"Tableau récapitulatif
Page 34 et 35 du « Memento As de trèfle »Tableau récapitulatif

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.