Je suis pas très prolifique en ce moment, vu que je tente de dessiner,  de comprendre comment Photoshop fonctionne, de comprendre comment les couleurs et les ombres fonctionnent et comment les reproduire correctement, c’est ce qui me prend la tête et le temps en ce moment. J’ai quand même tenté de faire quelques trucs avec mon appareil photo quand les températures étaient un peu plus clémentes (mes pieds de tomates ont gelé, j’suis dégoûté T.T).

En mode flemmard, je me suis donc installé dans mon transat en attendant que les oiseaux passent devant mon nouvel objectif offert par ma femme (Encore? Ben ouais, c’est entre autre pour ça que je l’aime !) Qui a dit qu’il fallait aller loin pour photographier des trucs cools ?

Malgré tous mes efforts, (j’ai même mis quelques miettes de pain sec pour essayer de les amadouer) je n’ai ramené que trois photos de piafs qui sont presque correctes. (C’est pas trop mon domaine, je laisse ça à mon pote Vincent !) En même temps, mon objectif, c’est un 70-200 F4 donc, c’est pas ce qui se fait de plus long, il m’aurait fallu un 300 ou un 400mm vu la distance à laquelle ils se sont posés. Du coup, je me suis permis de cropper comme un gros sale.

piaf
180mm | ISO 1250 |F4 |1/640ème
piaf-2
180mm | ISO 1250 |F4 |1/640ème
piaf-4
200mm | ISO 100 |F4 |1/100ème

Ce ne sont pas ces photos-là qui me feront rentrer au Panthéon des photographes animaliers, la lumière est dure, les oiseaux assez loins, mais vu l’effort fourni, on peut dire que c’est une réussite !

Comme je me faisais royalement chier durant mon bain de soleil à attendre le touriste, je me suis tourné vers des sujets plus statiques :

feuilles
200mm | ISO 1250 |F4 |1/1600ème
piaf-3
200mm | ISO 800 |F6.3 |1/1600ème

Satisfaction : 60% (80% si on compte le fait que j’étais installé tranquillement dans un transat !)

J’ai ressorti l’appareil un autre jour mais cette fois-ci avec le 100mm macro, parce que c’est l’objectif que j’apprécie le plus et je reviens rarement bredouille avec, parce que l’univers du très petit est tellement vaste que n’importe quelle partie peut devenir intéressante. Pour la plupart, je suis au rapport de reproduction 1/1. La lumière est forte et j’ai essayé de jouer avec pour donner aux textures du contraste.

Je vous laisse juger par vous-même.

Bébêtes et fleurs

macro
100mm | ISO 400 |F4 |1/1000ème
macro-11
100mm | ISO 640 |F7.1 |1/640ème
macro-4
100mm | ISO 400 |F7.1 |1/1600ème
macro-10
100mm | ISO 640 |F2.8 |1/320ème
macro-25
100mm | ISO 2500 |F8 |1/250ème

Il n’y a pas grand chose à se mettre sous la dent comme bestioles. J’ai fait ce que j’ai pu avec les moyens du bord. La lumière est dure, mais je pense avoir réussi à en tirer parti.

Satisfaction : 70%

Textures

macro-3
100mm | ISO 400 |F7.1 |1/2500ème
macro-2
100mm | ISO 1250 |F7.1 |1/1000ème
macro-5
100mm | ISO 400 |F2.8 |1/2000ème
macro-7
100mm | ISO 2500 |F9 |1/320ème
macro-8
100mm | ISO 2500 |F9 |1/250ème
macro-20
100mm | ISO 400 |F8 |1/160ème
macro-13
100mm | ISO 640 |F7.1 |1/500ème

J’avais envie de le faire, j’aime bien les textures et puis ça pourra me servir pour incruster dans Photoshop quand je continuerai mes dessins. Après, je ne sais pas si j’ai réussi l’effet de falaise miniature que je voulais arriver à donner à mon tronc d’arbre coupé. A vous de me le dire.

Satisfaction : 80%

Mousse

macro-12
100mm | ISO 640 | F7.1 |1/125ème
macro-19
100mm | ISO 400 | F2.8 |1/1600ème
macro-18
100mm | ISO 400 | F2.8 |1/2000ème

J’aime la mousse, la Tripel Karmeliet est ma bière préférée. Comment ça on ne parle pas de la même chose ? Je trouve que cette saloperie qui pourrie mes murs est super graphique, j’aime également beaucoup les couleurs qui en ressortent. Bon là, c’est à refaire, vu que mes mises au point ne sont pas tip-top sur les deux premières, mais c’est un sujet que j’apprécie photographier.

Satisfaction : 65%

Délire galactique

macro-23
100mm | ISO 1250 | F2.8 |1/640ème
macro-16
100mm | ISO 400 | F2.8 |1/640ème
macro-17
100mm | ISO 400 |F2.8 |1/200ème
macro-24
100mm | ISO 1250 | F2.8 |1/200ème

Mon but sur celles-ci était de les rendre le plus graphique possible. Distorsion de l’espace-temps tout ça, Einstein serait fier de moi ! Je vous laisse deviner ce que c’est, peut-être qu’un jour je le dirai, pour l’instant, ça reste mon secret !

MAY THE FOURTH BE WITH YOU !

Satisfaction : 85%

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.