Créer une série : réflexions (1)

0
1689
Cyriel

Avant-propos

Ce premier article traite surtout des généralités et peut tout aussi bien s’appliquer au dessin qu’à la photo, je l’écris en me basant sur ce que je connais le mieux : la photographie, de toute façon, à ce jour, je n’ai pas le niveau que ce soit en technique ou en pratique pour l’appliquer au dessin. Les articles suivants seront plus illustrés et surtout consacrés au flux de travail pour la photographie, difficilement transposable pour le dessin.

Les conseils que je donne ne sont pas paroles d’évangile, elles ont pour but de vous donner des idées et c’est juste ma vision de la chose, rien n’est obligatoire, ce sont des questions de bon sens et ils peuvent doivent être transgressés.

Comment se questionner avant de créer une série ?

Série nf : suite, succession de chose de même nature (Larousse)

1) La cohérence

Ok, je sors.
Ok, je sors.

C’est l’aspect le plus important dans une série, (sinon à quoi bon ?) Que ce soit du dessin ou de la photographie. Une série sans queue ni tête n’est pas facile à décoder pour la personne qui la regarde et ne présentera pas plus d’intérêt qu’une galerie.

Plus concrètement, il faut trouver un point commun à toutes ces œuvres. Par exemple :

  • le même sujet
  • la même thématique (portrait, paysage, macro…)
  • inclure un objet dans un environnement
  • des natures mortes
  • la même composition
  • etc.

On peut décliner ça à la pelleteuse.

2) L’esthétique

Je mets l’esthétique à part pour plusieurs raisons :

  • Donner une esthétique propre peut se révéler payant et permet une bonne cohérence à la série.
  • La même esthétique n’est pas obligatoire pour avoir une bonne série.
  • Pour construire une série, l’esthétique est un bon point de départ mais ne fait pas tout.
  • Il faut quasiment toujours associer l’esthétique avec un autre point commun sur une série pour garder la cohérence.

Mais alors, couleurs ou noir et blanc ?

De base, on préfèrera choisir soit l’un soit l’autre, c’est plus simple. Mais ça reste un choix, une bonne série peut avoir les deux à conditions de garder en tête la cohérence de tout ça.

4) Le nombre

Quand on parle de série, on parle de plusieurs photos ou dessins. Mais comment quantifier une série ?

Sans commentaire...
Sans commentaire…

C’est assez difficile et ça reste subjectif, mais quand on en a :

  • deux, on peut parler de diptyque.
  • trois, on peut bêtement parler de triptyque.
  • quatre, pour se la péter on peut dire quadriptyque, mais ça, c’est pour se la péter.
  • plus de quatre, on peut commencer à parler de série mais cette quantification n’engage que moi.

5) La présentation des photos

C’est une question qu’il faut se poser et sa propre imagination sera ses limites. Je vais quand même pas vous laisser dans le noir et vous donner quelques idées.

Même si ce ne sont pas des séries pour moi, quand on a 2, 3 ou 4 images celle-ci peuvent être présentées en une seule fois, c’est-à-dire juxtaposer les unes aux autres, ce qui se fait le plus, c’est de façon linéaire en format paysage, pour une lecture de gauche à droite. Mais il est aussi possible de les disposer différemment :

Je dessine avec mes pieds, c'est pour ça que c'est mal fait ! Comment ça je mens ?
Je dessine avec mes pieds, c’est pour ça que c’est mal fait ! Comment ça je mens ?

Pour les vrais séries, les choses se gâtent, on est libre de faire ce qu’on veut, une par une, deux par deux, trois par trois, des suites de diptyques suivie de triptyque, une suite de Fibonacci…

Aussi, tout dépend si elle est présentée sur le web ou dans une exposition.

Je ne le rappellerai jamais assez, mais il ne faut pas oublier la cohérence de tout ça.

N’oubliez pas qu’il est toujours possible de modifier la présentation de votre série à tout moment pour l’adapter à un élément qui aurait pu changer.

6) Quelques idées en vrac

  • Raconter une histoire
  • Intégrer un ou des personnage(s) récurrent(s)
  • Utiliser des diptyques paradoxaux
  • Photoreportage sur le même métier
  • ou des métiers différents

Conclusion

Une série, c’est pas compliqué à mettre en œuvre, il faut des idées, et les idées, ça se cherche. Je ne rappellerai pas ici le principe de cohérence (ah merde je l’ai fait) ont vous devrez faire preuve lorsque vous créerez votre (première?) série. Et bien, sûr, il est nécessaire de modifier chacun des paramètre pour arriver à faire quelque chose qui vous ressemble.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.